A la une

  • OUVRAGES DE JOURNALISTES

    Dox

    Latimer Rangers

    1. Latimer Rangers: Un recueil de poèmes primé à la Réunion et édité en France

    Par Richard Claude Ratovonarivo | 13/12/2012

    (MADA.pro) Ancien journaliste d’investigation de grande renommée, Latimer Rangers vient de publier un ...livre de poésie. Edité en France, l'ouvrage est intitulé Transes, divagations et délire dont le manuscrit a obtenu le prix de la poésie de l’océan Indien à la Réunion en 2005. Latimer Rangers a donc dû patienter près de sept ans avant de pouvoir publier ses poèmes.


    « Androy !… Indroy !… Intoy !… Eroy !...
    Là-bas, loin, très loin sur des rives inconnues de la géographie et du temps!...
    Oh ! Dieu, pourquoi faut-il que je meure avant d’avoir tout dit
    ce que j’ai à dire sur ce pays qui est le mien !…
    Je voudrais être l’épervier au long cours pour secouer toute une humanité souffrante, prostrée, résignée,
    acculée aux bords des mares moirées et des étangs blêmes,
    à l’appel du Programme Alimentaire Mondial !…

    Ô ! Terre de l’Androy, mon Sahara, mon Kalahari !
    Toi que je tiens à bras le cœur, toi qui n’a jamais su l’origine des tes habitants,
    tu cultives l’orgueil, la fierté par l’insolent port de tête de reine
    et les bras balancés martiaux de tes femmes sur les sentes des hameaux ! »

    Ce vibrant poème est signé Latimer Rangers. Il est tiré de son recueil Transes, divagations et délire qui vient de sortir.

    Journaliste à la retraite, le septuagénaire Latimer Rangers a surpris en sortant un livre de poésie, C’est que, l’on attendait surtout de lui, la publication de ses mémoires, en tant que «grand témoin de l’histoire». Un ouvrage annoncé qui racontera les péripéties de la vie tumultueuse d’un confrère aux multiples casquettes (grand reporter spécialisé dans le journalisme d’investigation à la radiodiffusion nationale et auprès de plusieurs journaux et magazines, correspondant de guerre au Vietnam, photographe de la presse internationale, militant politique, ministre de la culture, conseiller spécial de deux chefs d’Etat malgache et comorien, dignitaire de la religion luthérienne, etc.)

    En lisant le recueil de Latimer Rangers, on se rend compte que celui-ci est resté fidèle à lui-même. Il parle toujours des réalités malgaches avec la verve qu’on lui connaît. On note que, cette fois-ci, il préfère les vers à la prose. Sa dextérité dans l'écriture lui permettra d'être classé parmi les meilleurs poètes malgaches d’expression française du moment.

    Avec Transes, divagations et délire, Latimer Rangers, brosse un portrait lyrique de l’Androy, sa région natale, à l’extrême sud de Madagascar. Mêlant cruauté et humour, cette œuvre, écrite en français, est enrichi de mots malgaches. Un lexique réalisé par l’auteur accompagne aussi le texte permettant un voyage linguistique enrichissant à travers les lignes.

    Le contenu de cet ouvrage a été écrit à Madagascar, primé à la Réunion, imprimé au Portugal, et enfin, édité en France. Et ce, pendant près de sept années. Une période particulièrement longue qui illustre, par ailleurs, la difficulté des poètes de la Grande Ile pour publier leurs œuvres.

    En fait, Latimer Rangers a présenté le manuscrit de son recueil au Concours littéraire de l'océan Indien, organisé à la Réunion. en 2005. A ce concours, il a obtenu le premier prix ex-aequo du Prix de la poésie de l’océan Indien. Mais, les quelque 1500 euro qu’il a obtenus à cette occasion ne lui a pas permis de publier Transes, divagations et délire.

    Quoi qu’il en soit, le fait d’avoir été primé dans un concours littéraire régional semble notamment avoir permis à notre poète de se faire éditer l’année dernière. En effet, son ouvrage a été publié avec le soutien du Centre national du Livre en France, dans le cadre de la Librairie des Langues du Monde.

    Notons que, en tant qu’écrivain de nouvelles et de contes, Latimer Rangers a déjà obtenu d’autres récompenses. Ainsi, il a été lauréat du concours littéraire Calam, organisé par l’ambassade de France et la Commission de l’Océan Indien, à trois reprises (en 1961, 1968 et 1999).

    Son éditeur est un nouveau venu dans le secteur de l’édition en France. Il s’agit de Laterit Productions, une entreprise opérant surtout dans le domaine du cinéma et qui vient de se lancer dans l’édition littéraire en publiant Transes, divagations et délire. Fondée en 1988 par les cinéastes Marie-Clémence Andriamonta Blanc Paes et Cesar Paes, celle -ci est spécialisée jusqu’ici dans la production, la distribution et l'édition indépendante en matière de cinéma. Elle s’est surtout fait connaître par la production et la réalisation, il y a cinq ans, du film consacré au groupe de chanteurs Mahaleo. On ne peut donc que dire: Bon vent à ce nouvel éditeur de France qui entend privilégier les productions malgaches!

    O «Transes, divagations et délire» par Latimer Rangers. Laterit Productions (France). 64 pages. Format 13,5 x 19 cm.

     

     

Imprimer Retour

 

pub

 

pub

 

pub