A la une

  • ARTS VISUELS

    photo

    L'artiste peintre malgache Jean Andrianaivo Ravelona

    Jean Andrianaivo Ravelona:
    Rencontre entre le réel et le spirituel

    Par Richard Claude Ratovonarivo | 18/04/2011

    (MADA.pro) Cela fait plus d’un quart de siècle que l’artiste peintre malgache Jean Andrianaivo Ravelona, 59 ans, a trouvé son style. Il s’agit du sien propre qu’il a crée dans les années 80 et approfondi au fil du temps. Ce style porte le nom de «Ay Fanahy».

    C’est une expression malgache intraduisible qui a été inventée par le peintre lui-même. Elle vise à traduire l’osmose du visible à l’invisible, l’équilibre de la matière à l’âme. En procédant ainsi, l’artiste met en pratique à sa manière, la conception de la vie à Madagascar qu’on retrouve dans le dicton populaire. «Ny fanahy no maha olona» c'est-à-dire, «C’est l’âme qui fait l’homme».

    D’après Ravelona, le «Ay» fait partie des mots enfouis dans l’hécatombe de la langue malgache très ancienne, héritée du sanscrit. Il signifierait Amour, Lumière, Energie positive.

    Parlant de sa démarche artistique, le peintre explique : «Ay Fanahy est mon style de création. C’est ma principale source d’inspiration. Cela se manifeste au tréfonds de mon âme en énergie positive puissante procurant un apaisement total et de bonheur. Voyageant par cette force, je visionne intuitivement le monde convergeant vers sa destination ultime, détaché de sa matière pour se renaître dans son âme originelle. D’où des toiles que je peins montrant des personnages sans pieds et des créatures flottées qui sont baignés d’une lumière suggérant leur fusion dans l’univers infini».

    La conception artistique de Ravelona est bien accueillie par les critiques d’art français. L’une d’entre eux, Mathilde Claret, a écrit : «Premier regard : tout n’est que dialogues colorés fusionnels avec l’univers. Première sensation : rien que la lumière, la plénitude, l’impassibilité tendue . Lignes de vie rêvées, intériorisées. Visions cosmiques, atmosphère mystique. Le calme, la puissance, retenue, l’harmonie, voilà ce qui fait que la peinture de Ravelona respire et vibre».

    Dans un autre texte, Claret a indiqué : «L’essence même du travail de Ravelona est spirituel et délivre un message de paix. Sa peinture représente les forces psychiques universelles. Tout invite à la profondeur. La vie renaît dans ses tableaux… En un mot, j’en suis convaincue, Ravelona veut tout simplement transmettre le bonheur universel : Mon cœur est l’Univers et l’Univers est mon cœur».

    Après avoir été élu à Madagascar « Homme de l’année 97 » pour culture et peinture, Ravelona s’est installé en France en 1998. Il s’y consacre totalement à la peinture.

    L’artiste peintre malgache est lauréat de nombreux prix aussi bien à Madagascar qu’en France. Ses œuvres sont conservées au musée des Nations Unies à New York et au musée du Palais de la Reine à Madagascar.

    ITINERAIRE DE JEAN ANDRIANAIVO RAVELONA

    PARCOURS

    -1952 : Naissance à Antananarivo
    -1968 à 1972 : Etudes artistiques à Madagascar
    -1976 à 1977 : Etudes artistiques en Italie
    -1968 : Premières œuvres
    -1981 : Il se consacre entièrement à la peinture après avoir été cadre de société et professeur de dessin et peinture
    -Années 80 : Il crée le style « Ay Fanahy »
    -Avant 1998 : Il expose à : Madagascar, Italie, Kenya, La Réunion, Maurice, Indonésie, France, Allemagne
    - 1998 : Il s’installe à Paris et expose depuis à travers la France, en Belgique, en Suisse, en Espagne, aux Antilles…

    DISTINCTIONS, PRIX

    -2009 : Prix de l’Assemblée Nationale, Salon ADAC, St Germain Lès-Corbeil
    -2007 :1er Manet, Salon ARGA, Gagny
    -2007 : Prix Mention Spéciale du Jury, Biennale Arts sur Seine
    -2006 : Médaille d’Argent, 36e salon Ile de France, Bourg La Reine
    -2006 : Prix du public, Cercle des Arts plastiques, La Garenne Colombes
    -2006 : Prix spécial du Jury, Salon ARGA, Gagny
    -2005 : Prix du Conseil Général et Prix du Public, Salon Annet Plastic Arts
    -2004 : Prix des Amis de la Cité, 69e Salon des Beaux-arts, Choisy Le Roi
    -2002 : 1er prix du Lions Club, district de Paris
    -1999 : Prix catégorie aquarelle, Salon d’ Hiver, Toulouse
    -1998 : 1er prix, Atelier dans la rue, Therraube
    -1998 : Salon International, Ile Maurice
    -1997 : Elu ‘’Homme de l’Année 97’’ en Culture, Madagascar
    -1993 : Reçu Membre correspondant de l’Académie Malgache
    -1993 : Prix du Ministère de la Culture, Madagascar
    -1987 : 1er Prix, Salon National des Arts, Antananarivo
    -1968/1972 : Major de la classe

     

    .

Imprimer Retour

 

pub

 

pub

 

pub

 

pub