A la une

  • AUTO

    Atout Tourisme

    Hyundai ix35

    Hyundai ix35: Un crossover urbain au design affirmé et doté d’un bagage technologique performant

    | 24/01/2011

    (MADA.pro) Fort de son succès dans les catégories « Sport utility vehicle » (SUV), Sicam a élargi sa gamme de 4X4 compact avec Hyundai qui est actuellement le quatrième constructeur automobile dans le monde. C’est ainsi que le concessionnaire a lancé l’année dernière le Hyundai ix35 à Madagascar. Et ce, en version 4X2 et 4X4. Il est donc temps de parler de ce nouveau modèle en provenance de Seoul (Corée du Sud).

    LA GENESE

    Après avoir ces derniers temps misé sur les citadines, Hyundai revient à ses premiers amours en 2010 à savoir le SUV avec l’ix35. Remplaçant non avoué du baroudeur Tucson, le dernier né tient toutefois à s'en démarquer en se classant dans la catégorie plus branchée des crossovers. Pour un constructeur automobile, le terme crossover représente notamment un véritable fourre-tout, censé piocher dans le meilleur de chaque catégorie automobile : un style de voiture sportive, les capacités tout-chemin d'un SUV et un habitacle agréable à vivre d’une berline.

    L’EXTERIEUR

    Pour rendre la diversion plus crédible encore, ce remplaçant du Tucson troque une apparence baroudeuse contre une allure plus statutaire. C’est que, l’esprit baroudeur du Tucson a été délaissé pour un caractère urbain. Ainsi, côté dimensions, l'ix35 mesure 4,41 m de long (+ 85 mm par rapport au Tucson) pour 1,82 m de large et culmine à 1,66 m en hauteur. Des côtes généreuses mais dans la moyenne de la catégorie et qui en font un véhicule tout à fait utilisable au quotidien en ville.

    Par ailleurs, l’ix35 harmonise son allure avec celle des berlines de la gamme Hyundai et étrenne le nouveau code stylistique de la marque baptisé « fluidic sculpture » : une nouvelle calandre hexagonale appelée à orner les futures modèles de la marque, un regard perçant, des optiques acérées, un profil effilé, des nervures apparentes et un style résolument dynamique. En fait, en étant un peu plus long, un peu plus large et un peu plus bas que le Tucson, le nouveau crossover coréen mise sur une silhouette sportive, optimisant au passage son aérodynamique. Le profil abaissé et le becquet arrière favorisent aussi sa pénétration dans l’air. Habillé d'une robe dynamique, le coréen se fait donc plus séduisant. De quoi susciter un vrai coup de cœur esthétique. .

    L’INTERIEUR

    Ce dynamisme se retrouve à l'intérieur. L'habitacle profite d'une présentation sportive avec une planche de bord dotée de deux gros compteurs ronds façon Alfa Romeo. A noter une ambiance colorée du tableau de bord bleutée qui donne une bonne lisibilité avec un rétro-éclairage efficace et particulièrement reposant la nuit. De nuit, on se croirait presque dans un vaisseau spatial. Enfin, l’image qu’on pourrait se faire d’un vaisseau spatial.

    L’habitabilité, tant à l’avant qu’à l’arrière, est bonne et les rangements sont nombreux. Grâce à de larges surfaces vitrées, la luminosité y est excellente et accentue encore le sentiment de volume.

    Chic à l'extérieur, l'ix35 l'est aussi à l'intérieur. Comme avec les dernières productions Hyundai, les progrès réalisés en matière de finition étonnent les observateurs. Si certains plastiques sonnent encore un peu faux, la qualité perçue est en nette amélioration grâce à des habillages bien choisis et à des assemblages soignés. Certains chroniqueurs retrouvent même une certaine austérité à l'allemande dans l’habitacle. Original dans ses formes, le mobilier séduit par son ergonomie.

    L'espace disponible pour les passagers est plutôt généreux, à l'avant comme à l'arrière. Ainsi, les places arrière réservent une longueur aux jambes et une hauteur sous pavillon satisfaisantes pour les grands gabarits, mais l'assise ferme manque un peu d'accueil.

    LE COFFRE

    La modularité demeure sommaire avec une banquette non coulissante et de simples dossiers rabattables 2/3-1/3 qui libèrent tout de même un espace de chargement assez important. C’est que, le coffre fait partie des grands avec un minimum de 600 dm3. Dommage que le seuil de chargement soit trop haut, et que la banquette arrière ne dégage pas un plancher plat lorsqu'elle est rabattue.

    LE MOTEUR

    L’ix35 mise surtout sur le diesel avec le quatre cylindres 2.0 L CRDI. De conception moderne, celui-ci représente ce qui se fait de mieux technologiquement.

    Ce moteur est décliné en deux puissances, 136 et 184 ch. Le 136 ch est notamment disponible en version deux roues motrices boîte manuelle afin de réduire les consommations (5,5 L/100 km en cycle mixte). En ce qui concerne le 184 ch, exclusivement proposé en quatre roues motrices et boîte auto, une boîte au demeurant douce mais peu véloce, il apparaît clairement comme un choix plus hédoniste dont le potentiel aura beaucoup de mal à s'exprimer sur les routes malgaches encombrées ou étroites. Souples et performantes, les deux versions brillent par leur entrain et leur couple généreux, 320 Nm pour le 136 ch et 392 Nm pour le 184 ch, qui autorisent des reprises excellentes.

    Par ailleurs, les vibrations sont réduites, le bruit est contenu à l’arrêt comme durant les phases d’accélération. Le poids allégé du bloc moteur autorise lui aussi des économies de carburant. Dynamique et puissant, silencieux et efficace.

    LA CONCLUSION

    Comme l’appellation SUV n'a plus la côte sur le plan international, le Hyundai ix35, rassure les foules en devenant crossover. Celui-ci est un véhicule au design affirmé et doté d’un bagage technologique performant. Il est disponible en 2 ou 4 roues motrices. Côté motorisations, il n'y a que deux diesel disponibles, l'un de 136 ch et l'autre de 184 ch.

    Le Hyundai ix35 se veut résolument moderne et branché. Pas de doute, il fera fureur dans les villes d’ici ou d’ailleurs. Dans ce contexte, c'est sans complexe que le Coréen part à l'assaut d'un marché international qui compte dans ses rangs des pointures comme le Volkswagen Tiguan, le Toyota Rav4 ou le Peugeot 3008. « Pas facile face à des concurrents de taille mais pas impossible tant ses qualités sont nombreuses et évidentes », avance un spécialiste.

    O Concessionnaire de Hyundai à Madagascar: Sicam

     

     

Imprimer Retour

 

pub

 

pub

 

pub

 

pub

 

pub